Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Des classifications dualistes en Australie

 | 
Alain Testart

Annexes et cartes

Annexe I. Aspect mathématique de la comparaison

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

INDICE ET TAUX DE COHÉRENCE

Appelons n le nombre d’éléments de classification.1 Chaque tribu i se trouve donc caractérisée par n chiffres qui ont pour valeur +1, -1 ou 0 (+1 si cet élément est classé dans une moitié, -1 dans l’autre et 0 s’il n’est pas classé). Soit tik un tel chiffre : i numéro de la tribu, k numéro de l’élément. Les données relatives à la tribu i se présentent comme un vecteur [tik] à n dimensions.

Relativement à deux tribus distinctes i et j, je définis :

Image 10000000000000A800000036EF4A1E3B.jpg

(nombre d’éléments comparables entre les deux tribus)

Image 10000000000000A200000037D34D8379.jpg

(différence entre le nombre d’éléments classés dans la même moitié dans les deux tribus et le nombre d’éléments non classés dans la même moitié)

Image 1000000000000129000000A37D66FB5F.jpg

(indice de cohérence entre i et j pouvant varier de -100 % à +100 %). Lorsque aij = 0, ce qui signifie que les tribus ne sont pas comparables, cij est infini ou indéterminé (dans ce cas, le programme imprime ***).

Ces trois nombres sont respectivement les a, b et c définis dans le texte de la première partie. Les nombre...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1978

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable