Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Des classifications dualistes en Australie

 | 
Alain Testart

Conclusion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Lorsqu’on aborde la question de l’organisation sociale en Australie, on ne peut manquer d’être frappé par la multiplicité et la profusion des formes : moitiés matrilinéaires ou patrilinéaires, sections, sous-sections, semi-moitiés, etc. L’étude des classifications dualistes fournit un fil directeur qui permet de se retrouver dans ces différentes formes.

Nous avons vu tout d’abord que les classifications en sections ou en sous-sections sont telles qu’elles n’ont pu naître que sur le fond des classifications dualistes préexistantes, ce qui tend à montrer que les organisations en sections, en sous-sections et donc aussi celles en semi-moitiés ne sont que des inventions postérieures aux organisations à moitiés. En même temps, nous avons vu que la classification dualiste sur laquelle ces classifications en sections ou sous-sections étaient bâties était celle en moitiés matrilinéaires. Nous nous sommes donc tournés vers ces classifications dualistes matrilinéaires pour les comparer à celle...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1978

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540