Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Des classifications dualistes en Australie

 | 
Alain Testart

Troisième partie. Principes des classifications dualistes

6. Comment ces résultats viennent confirmer les conclusions historiques et réponses a quelques objections

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Nous pouvons maintenant mesurer le chemin parcouru depuis le début de cette troisième partie. Nous avions posé tout naturellement que la classification matrilinéaire réputée ancienne devait s’enraciner dans l’ensemble de la culture, en particulier dans cette région de la culture douée d’inertie qu’est l’ensemble des mythes, contes et légendes. A l’inverse le caractère récent de la classification patrilinéaire devait rendre celle-ci incompatible avec la profondeur historique de la mythologie. Autrement dit, on devait pouvoir retrouver, en comparant mythologie et classification, l’essentiel de nos conclusions. Telle était la question de départ.

Il fallait tout d’abord approfondir la question du rapport entre mythologie et classification ; il fallait dégager les principes, c’est-à-dire un mode de correspondance permettant de passer de Tune à l’autre. Partant de l’opposition entre l’aigle et la corneille, nous avons cru pouvoir montrer que l’opposition mise en jeu par les moitiés était c...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1978

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540