Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Des classifications dualistes en Australie

 | 
Alain Testart

Troisième partie. Principes des classifications dualistes

1. Le problème

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Qu’il existe une liaison entre la classification dualiste d’un peuple et sa mythologie, ceci apparaît comme une évidence. Aussi cette liaison a-t-elle été toujours postulée par les ethnologues. Dès la fin du XIXe siècle, c’est le cas de Mathew pour qui les innombrables légendes sur l’opposition entre la corneille et l’aigle reflètent une opposition réelle entre deux races, opposition qui est exprimée également par celle entre les deux moitiés.1 La nécessité de lier les classifications à la mythologie est constamment exprimée dans les articles de Radcliffe-Brown où il est question de classification ou de moitiés.2 La chose est non moins évidente en Amérique qu’en Australie. Parlant de la classification dualiste des Yokuts (Californie), Kroeber indique que les contes légendaires relatant les disputes et les compétitions entre les animaux totémiques ”doivent dans bien des cas refléter cette dualité totémique”.3 Il y a d’une part des animaux qui se combattent — et doivent appartenir aux...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1978

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540