Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Des classifications dualistes en Australie

 | 
Alain Testart

Première partie. Comparaison des classifications dualistes

1. Position du problème

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’idée de comparer les classifications dualistes est née de la façon suivante. Les classifications de quelques tribus organisées en quatre sections présentaient un certain nombre de particularités qui appelaient une interprétation historique (comme il sera expliqué au Chapitre 2). Au début, il s’agissait seulement de remarques isolées, pour lesquelles une approche qualitative pouvait suffire. Ce n’est qu’ensuite, lorsque l’étude a pris de l’ampleur et qu’il a fallu généraliser ce qui au début n’était que de simples intuitions, que cette approche s’est avérée insuffisante. En effet, au départ, le problème de la comparaison semble simplifié par la constance de quelques oppositions : aigle opposé à corneille, cacatoès blanc opposé à cacatoès noir, etc. Ce qui frappe ensuite, c’est la récurrence de certaines associations : l’opossum est presque toujours dans la même moitié que l’aigle, le serpent-tapis dans la même moitié que le corbeau, etc. Mais comme ces constances sont loin d’avoir ...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1978

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540