Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’humanisation de la nature

 | 
André Stanguennec

Conclusion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Tant qu’il existe des hommes, leur l’histoire et celle de la nature se conditionnent réciproquement. »
Karl Marx358

Les développements qui précèdent nous semblent avoir amplement confirmé l’hypothèse selon laquelle l’absorption naturaliste359 ou matérialiste360 de l’homme dans la nature, non moins que son arrachement et sa différence irréductible d’avec elle361, sont des positions antinomiques qu’il faut à présent abandonner. L’humanisation de la nature ne se comprend que si l’on admet que l’homme est dans et par la nature, de même que, réciproquement, la nature est dans et par l’homme, dans et par ses pratiques autant que dans et par ses théories, notamment scientifiques et techniques. La spécificité humaine, ce que d’aucuns nomment « nature » ou « essence » humaine, ne réside pas seulement dans l’autonomie d’un langage symbolique signifiant l’univers qui le dépasse, mais encore dans un symbolisme mathématique rendant techno-scientifiquement possible la transformation de sa réalit...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540