Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le chavisme

 | 
Paula Vásquez Lezama

L’origine militaire et violente du chavisme

Chapitre 2. Communauté et société

(Contre Tönnies)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le nationalisme est un phénomène moderne et la nation, en tant que produit du nationalisme, est une idée – et/ou une réalité – moderne. Cette proposition est assez généralement admise, même si les auteurs et les théories divergent quant à la façon d’inscrire le nationalisme dans la modernité et quant à l’acception même de celle-ci. Ernest Gellner (1989 [1983]) associe le nationalisme à ce qu’il appelle l’« industrialisme » et au passage de la société agraire à une société industrielle marquée par un besoin de communication généralisée. Pour Anthony Giddens (1985), de même, l’État-nation est le cadre nécessaire au développement des sociétés industrielles. Eric Hobsbawm (1992) voit, lui, dans le protectionnisme le lien entre le libéralisme économique et le principe des nationalités. Anthony Smith (1986) met l’accent sur le rôle des techniques d’administration et sur le passage à l’« État scientifique ». Quant à Benedict Anderson (1983), il lie la formation des « communautés imaginées ...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540