Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Comment reconnaître autrui ?

 | 
Caroline Huyard

Pourquoi est-il difficile de reconnaître ?

Chapitre 4. Pouvoir dire « je »

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si la majorité des travaux consacrés à la reconnaissance ont privilégié la perspective de l’acteur qui souhaite être reconnu, il s’en trouve aussi quelques-uns pour inviter à examiner de plus près la situation de l’acteur qui peut reconnaître l’autre. Ainsi, Patchen Markell (2003) voit dans le problème de la reconnaissance, non plus la conséquence de l’incapacité ou de l’opposition de l’un des acteurs à reconnaître l’identité d’autrui, mais le signe qu’il ne parvient pas à bien saisir réflexivement sa propre situation personnelle. Plus précisément il soutient la thèse que l’échec de la reconnaissance serait lié à ce qu’elle est conçue comme une quête de souveraineté qui se fonde sur la connaissance de la personne reconnue (c’est la vision anglo-saxonne de la reconnaissance comme identification), mais se heurte à la finitude humaine, comprise comme les limites pratiques que pose à toute action un futur imprévisible et contingent1. Est-ce bien là que se situe ce qui entrave la capacit...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540