Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Bijoux à secrets

 | 
Patrizia Ciambelli

6. Les bijoux de famille

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Offrir, destiner, transmettre

Offrir un « beau bijou » à une femme est un geste, nous l’avons vu, qui l’institue et la stabilise dans un état, c’est-à-dire qui à la fois lui assigne et lui impose « une essence sociale » : en lui signifiant ce qu’elle est et ce qu’elle doit être1. Ces cadeaux sont presque toujours des bijoux neufs que l’on achète lors des moments qui singularisent chaque parcours biographique. Anniversaires, fêtes, rites religieux, réussites scolaires et professionnelles, mais aussi maladies, éloignements, voyages constituent autant d’occasions. Si les donateurs jusqu’à l’âge de la majorité sont les membres de la famille, plus exceptionnellement les amis les plus proches, par la suite tout se joue en principe entre homme et femme. Le mariage est le seul moment qui prévoit un échange paritaire dans le couple grâce aux alliances qui, d’ailleurs, sont achetées par le mari ou alors par les témoins. Le temps passant, d’autres bijoux, notamment les bagues, viennent renouvel...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540