Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les sourds c’est comme ça

 | 
Yves Delaporte

9. Une revanche symbolique : les histoires drôles

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Le sourd est triste. »
Dr A. Sultan, Traité de techniques chirurgicales de l’oreille,
Maloine, 1988

L’humour est l’une des clés de la culture sourde. Non seulement parce que les sourds rient beaucoup, mais parce que ce qui les fait rire est si spécifique que c’est chaque fois l’occasion de construire l’écart culturel en réaffirmant que « les sourds, c’est comme ça ».

Il y a un comique quotidien, purement visuel1 ou fondé sur des jeux de signes (chapitre 11), qui surgit à l’improviste, dans n’importe quel contexte. Ce sont des traits d’esprit parfois brillants, mais spontanés, peu socialisés, et souvent sans lendemain. Les histoires drôles, en revanche, ne se racontent pas n’importe où ni n’importe quand. Il y a des lieux et des moments pour cela. Aucun banquet, aucune fête ne sauraient être pleinement réussis si, vers la fin du repas, un conteur, bientôt suivi par d’autres, ne se levait pour faire rire les convives, offrant le spectacle de joutes gestuelles.

Ces histoires ont leurs exp...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540