Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les sourds c’est comme ça

 | 
Yves Delaporte

6. Déclinaisons

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Un faux sourd, c’est un entendant qui n’entend pas. »
Définition proposée par un ami sourd

L’affiliation au monde sourd se fait en fonction d’une multitude de paramètres. La plupart d’entre eux peuvent s’exprimer en termes de degrés. On peut donc imaginer de les organiser sur un axe qui, à une extrémité, permet de définir la personne peu sourde et, à l’autre extrémité, la personne très sourde. Les valeurs, positives ou négatives, attribuées à chaque extrémité s’inversent selon que l’axe est évalué par des entendants ou par des sourds. Pour les entendants, être sourd est anormal. Donc, moins on est sourd, mieux c’est. Pour les sourds, être sourd est normal. Donc, plus on est sourd, mieux c’est.

Quels sont ces paramètres ? En voici quelques-uns, en vrac : la compétence en langue des signes, le mode de communication avec les entendants, le parcours éducatif, le caractère héréditaire ou accidentel de la surdité, son degré, sa précocité, l’existence et le nombre d’autres sourds dans la fa...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable