Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les sourds c’est comme ça

 | 
Yves Delaporte

5. Mariage et transmission

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Un sourd héréditaire ferait mieux d’éviter d’avoir des enfants, car ainsi il est sûr de ne pas propager l’infirmité dont il souffre lui-même. »
Pierre Oléron, agrégé de l’Université,
Les sourds-muets, PUF, 1950

Du mariage, Ferdinand Berthier (1868 : 210) écrit que s’il est « pour tous en général, hommes ou femmes, un des actes les plus importants de la vie », « c’est principalement aux yeux du sourd-muet et de la sourde-muette qu’il revêt ce caractère ». Pour les sourds, le mariage est en effet toujours problématique. Il l’est pour différentes raisons. La rareté des sourds fait qu’il n’est pas aisé de trouver un partenaire également sourd. L’une des fonctions des réseaux de sociabilité, associations culturelles et sportives, Foyers, est d’être des lieux où l’on peut trouver un conjoint. La recherche d’un époux emprunte aussi des canaux plus informels, mobilisant des relations éloignées géographiquement. Je l’ai souvent vue exprimer ainsi : « Je cherche un homme », « Je cherche une fe...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540