Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La vie des objets

 | 
Thierry Bonnot

Conclusion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Leur amour du bien-être, du mieux-être, se traduisait le plus souvent par un prosélytisme bête : alors ils discouraient longtemps, eux et leurs amis, sur le génie d’une pipe ou d’une table basse, ils en faisaient des objets d’art, des pièces de musée. »
G. Perec (1965 : 23).

La vie des choses

L’idée d’une vie des objets matériels, entérinée d’abord par les poètes, des « objets inanimés » de Lamartine à Francis Ponge pour ne citer qu’eux, ne leur est pas exclusive. En me tendant un cruchon de grès dont elle faisait don à l’écomusée, la nièce de l’industriel Rémy Chèze a soupiré : « Ça serait bien que cela reprenne vie. » Reprendre vie signifie dans ce cas précis retrouver un statut social plus digne que celui de rebut ou d’invendu qui caractérisait ce cruchon laissé dans les stocks de l’usine désaffectée, c’est pour le détenteur d’une chose la reconstruire socialement, lui rendre une singularité perdue ou la doter d’un statut individué qu’elle n’a jamais connu auparavant. Rendre la vi...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540