Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La vie des objets

 | 
Thierry Bonnot

4. L’objet tel qu’on s’en sert

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si l’on s’en tient à la trajectoire biographique des choses elles-mêmes, la notion d’objet utilitaire n’a pas de sens : elle implique que l’objet serait ontologiquement attaché à sa fonction, celle-ci étant déterminée par sa structure matérielle, sa forme et la dénomination conférée par son fabricant. Adopter cette notion reviendrait à préjuger d’un statut imposé à la chose dès sa fabrication et qui la suivrait tout au long de sa trajectoire. Il ne peut donc y avoir, selon notre logique, d’objet intrinsèquement utilitaire, mais des objets initialement destinés à être utilisés. La nuance est d’importance, car elle nous évite une forme de réduction de l’objet : « Réduire l’objet à son office ? Outre que cette réponse oublie le “symbolique”, qui orne la marchandise la plus humble et la plus utilitaire, elle nous semble l’attaque la plus blessante contre la “production” » (Dagognet 1989 : 93).

Ainsi, au vocable fonction, préférera-t-on celui de destination fonctionnelle initiale puisqu’i...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540