Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le match de football

 | 
Christian Bromberger

I Histoires de matchs, histoires de villes, histoires de vies

« Bordelais, j’ai niqué ta mère... » : OM-Bordeaux (14 avril 1990)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Fiers d’être Marseillais »

Sur le plan du football, comme dans d’autres registres de la vie sociale et politique, Marseille fait, en France, figure d’exception. Dans aucune autre ville du pays, le club local ne suscite autant de ferveur, de commentaires fébriles, de polémiques, voire de drames. A chaque étape du trajet dans la cité on ressent la même passion : dans les bars de quartier, ces cellules du supporterisme populaire, où l’on discute, à n’en plus finir, de la composition de l’équipe, des « erreurs » d’un arbitrage partisan toujours hostile aux nôtres, des anciennes gloires du club ; au pied des hlm comme dans les salons bourgeois où, tôt ou tard, la conversation glisse vers les exploits ou les déboires de l’équipe ; au Stade vélodrome, bien sûr (mieux vaudrait dire « à l’om » car, à Marseille, on ne va pas au stade, « on va à l’om ») où, on l’a dit, le nombre de spectateurs est régulièrement supérieur à celui que l’on connaît dans d’autres métropoles régionales comparables...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1995

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540