Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’art de tatouer

 | 
Valérie Rolle

III Savoir-vivre

6. Le grand, le bon et l’amateur

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le poids des réseaux de sociabilité dans les formes de la reconnaissance

« Un peu comme dans les autres métiers. Tu vois, après, ce qu’il faut, c’est avoir, comme dans tout, c’est des contacts quoi. »
Tristan, apprentissage, studio, [10 ; 15]

Les réticences face à l’instauration de toute forme d’institutionnalisation

Les tatoueurs se montrent très critiques face à l’instauration de tout mode institutionnel d’apprentissage et d’organisation de leur activité, y compris à un niveau sanitaire. La directive émise par l’Office fédéral de la santé publique prévoit pourtant, à terme, d’obliger les tatoueurs qui comptent poursuivre leur activité avec pignon sur rue à suivre des cours d’hygiène et de formation continue dispensés par des associations compétentes. Si les autorités laissent au monde du tatouage le soin d’organiser concrètement les modalités de fermeture des barrières à l’entrée dans cette activité, elles définissent par contre des conditions non négociables pour son exercice, notamm...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540