Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Émotions patrimoniales

 | 
Daniel Fabre

I. Entre nation et patrimoine : les jeux de l’émotion

Guerre et patrimoine

L’« Exposition des œuvres d’art mutilées » de 1916

Christina Kott

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le patrimoine culturel est généralement une des victimes les plus déplorées des guerres et des conflits armés, à côté des êtres humains avec lesquels il partage la vulnérabilité et l’insubstituabilité. La nature des rapports entre guerre et patrimoine culturel est profondément marquée par la destruction, le déplacement, la spoliation et la perte ; plus encore, ces rapports sont inhérents à l’émergence même de la notion de « monument historique », précurseur de celle de « patrimoine », qui serait, selon l’historiographie française, une réaction à la destruction (Heinich 2009). Un certain rapport dialectique s’est installé depuis, qui peut se résumer de manière très grossière à la formule suivante : « Plus le patrimoine est menacé de destruction, plus sa valeur augmente. » Si ce que l’on appelle « conscience patrimoniale » apparaît et s’amplifie au cours du xxe siècle, c’est certainement le traumatisme collectif provoqué par les conséquences de la Première Guerre mondiale, cette premi...

Auteur

Historienne, maître de conférences à l’université Panthéon-Assas Paris-II, membre de l’Institut d’histoire du temps présent et du Centre Marc Bloch, Paris.

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable