Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Émotions patrimoniales

 | 
Daniel Fabre

I. Entre nation et patrimoine : les jeux de l’émotion

L’Angélus et La Joconde

Émotions racontées, provoquées, oubliées

Frédéric Maguet

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Mis aux enchères en 1889, L’Angélus peint par Jean-François Millet atteint une cote inédite pour un tableau moderne. Après diverses péripéties, il part pour les États-Unis avant de revenir en France un an plus tard. En 1911, LaJoconde disparaît du Louvre. On découvre très vite qu’il s’agit d’un vol et, au fil des jours, les chances de la retrouver se font de plus en plus minces. Elle réapparaît deux ans plus tard à Florence. À vingt-deux ans de distance, les aventures de ces deux tableaux font les gorges chaudes des journalistes qui, en même temps qu’ils en produisent la narration, construisent l’opinion du public et transforment son horizon d’attente1.

Récit d’une vente, récit d’un vol, ces deux histoires de disparition mettent en scène des émotions et cherchent à en susciter de semblables. Toutes deux ont trait à des circonstances exceptionnelles concernant une œuvre d’art à un moment très particulier de son existence sociale, moment dans lequel, bien que pour des raisons différen...

Auteur

Anthropologue, conservateur en chef du patrimoine, membre du Laboratoire d’anthropologie et d’histoire de l’institution de la culture.
frederic.maguet@culture.gouv.fr

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540