Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le patrimoine culturel immatériel

 | 
Chiara Bortolotto

II. Métamorphoses patrimoniales

Sauvegarder l’oralité ?

Le cas du canto a tenore

Ignazio Macchiarella
Traduction de Béatrice Robert

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La politique de l’Unesco en matière de patrimoine culturel immatériel (PCI) représente sans aucun doute un horizon de référence important pour de multiples scénarios du « faire musical ». En différents endroits du monde, chanteurs et musiciens, spécialistes, médiateurs et opérateurs culturels, journalistes ou hommes politiques s’engagent résolument pour obtenir de l’Unesco la reconnaissance d’une pratique musicale particulière, ou, plus simplement, réclament ou attendent de sa part des mesures de protection et de sauvegarde d’expressions musicales. Le tout bien souvent sans tenir compte des orientations réelles de la politique de l’Unesco ou en en dépassant les perspectives et les objectifs. De son côté, l’action de l’Unesco, dans son extrême complexité et dans l’attention croissante qu’elle porte à l’irréductible multiplicité des cultures, finit inévitablement par produire des malentendus et/ou par fournir le prétexte à des initiatives controversées, voire contre-productives pour l...

Auteur

Ignazio Macchiarella, université de Cagliari, Italie

Béatrice Robert (Traducteur)

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540