Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

THATCamp Paris 2012

Avant-propos

Texte intégral

1L’objet que vous avez devant les yeux est une expérimentation collective. Ce sont les « non-actes de la non-conférence » THATCamp qui rassembla à l’EHESS à Paris en septembre 2012, des personnes venant de tous les métiers de la recherche, de plusieurs pays européens, de toutes les disciplines des sciences humaines et sociales autour de la notion d’« humanités numériques ».

2Un THATCamp est conçu comme une non-conférence, c’est-à-dire un rassemblement informel d’acteurs construisant collectivement leur propre programme et partageant expériences et idées au cours d’ateliers auto-gérés. Que peut-il rester d’une non-conférence, hormis le souvenir joyeux dans la mémoire des participants d’échanges inattendus et enrichissants ?

Atelier visualisation de réseaux

Atelier visualisation de réseaux

3Nous avons voulu aller un peu plus loin cette fois-ci, en faisant le pari de publier les « non-actes » de cette rencontre. Le texte que vous vous apprêtez à lire a été rédigé et édité par une dizaine de personnes, en deux jours à la suite du THATCamp. « Booksprint » est le terme qui désigne cette méthode originale de publication inventée par Tomas Krag et utilisée avec succès pour la rédaction de manuels.

4Un ouvrage rédigé et préparé en deux jours n’est pas comparable à celui qui aura suivi un long processus d’édition au cours de plusieurs mois, c’est évident. La forme en est moins parfaite. Des erreurs subsistent. Mais il bénéficie aussi de l’énergie et de la vitalité qui s’est dégagée du fait du travail très collectif qui l’a engendré juste avant et pendant sa préparation. Les textes en sont moins dilués ; ils vont à l’essentiel. Il permet surtout à ceux qui ont participé à la non-conférence, d’en obtenir immédiatement une trace écrite, avant que leur attention ne soit capturée par d’autres projets.

5La réalisation de cet ouvrage n’aurait pas été possible sans l’investissement de toute l’équipe des Éditions de la Maison des sciences de l’homme, qui en a conçu l’idée, a accueilli l’équipe de rédaction dans ses bureaux, et s’est investie totalement dans la rédaction et la préparation éditoriale de l’ouvrage. Il s’agit de « non-actes » qui, comme la « non-conférence » repose sur les principes d’une intelligence collective, ou mieux, distribuée. Ne cherchez pas de chef d’orchestre, de directeur d’ouvrage ou de chaîne de commandement, car il n’y en a pas. Ne cherchez pas d’auteurs solitaires et géniaux, car il n’y en a pas. Cherchez plutôt des collectifs au sein desquels le travail a circulé de manière fluide en fonction du bon vouloir et des compétences de chacun.

Début du BookSprint

Début du BookSprint

6Cherchez une équipe de rédaction : Valérie Aubourg, Ouafa Boubia, Emmanuel Chateau, Frédéric Clavert, Emmanuelle Corne, Marin Dacos, Nicolas De Lavergne, Mélodie Faury, Nathalie Fourrier, Carmen Husti, Cécile Lochet, Pierre Mounier, Solène Roulet, Luc Tesnière, Astrid Thorn Hillig, Nahalie Vaillant

7… et surtout, cherchez les 150 THATCampeurs qui ont coproduit par leurs échanges, via leurs tweets et les pads qu’ils ont alimentés, un état des questions sur les humanités numériques dont les textes qui suivent rendent compte.

Table des illustrations

Titre Atelier visualisation de réseaux
URL http://books.openedition.org/editionsmsh/docannexe/image/333/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,3M
Titre Début du BookSprint
URL http://books.openedition.org/editionsmsh/docannexe/image/333/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 1,9M

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2012

Creative Commons - Attribution-ShareAlike 3.0 Unported - CC BY-SA 3.0

Lire

Open access

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable