Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La chirurgie des âges

 | 
Véronique Moulinié

IV. Les saisons du corps

9. « La sève monte »

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Elle ne faisait rien pour exciter son amour, perdue dans cette insouciance qui caractérise les grands bonheurs. Pendant toute la saison, elle porta une robe de chambre en soie brune, bordée de velours pareil, vêtement large, convenant à la mollesse de ses attitudes et de sa physionomie sérieuse. D’ailleurs, elle touchait au mois d’août des femmes, époque tout à la fois de réflexion et de tendresse, où la maturité qui commence colore le regard d’une flamme plus profonde, quand la force du cœur se mêle à l’expérience de la vie, et que, sur la fin de ses épanouissements, l’être complet déborde de richesses dans l’harmonie de sa beauté.
Flaubert 1869 : 338

On croirait le portrait de Madame Arnoux recopié sur un ouvrage médical, elle est au seuil de cette « période intéressante de la vie, celle de la grande paix psychologique » (Vinay s.d. : 110), au seuil de la ménopause. Elle en présente toutes les caractéristiques. Sa passion pour Frédéric Moreau n’illustre-t-elle pas ces amours dépravé...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1998

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540