Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La chirurgie des âges

 | 
Véronique Moulinié

III. Le sang des hommes

7. Une virilité qui s’éteint

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les colchiques
Le pré est vénéneux mais joli en automne Les vaches y paissant Lentement s’empoisonnent Le colchique couleur de cerne et de lilas Y fleurit tes yeux sont comme cette fleur-là Violâtres comme leur cerne et comme cet automne Et ma vie pour tes yeux lentement s’empoisonne
Les enfants de l’école viennent avec fracas Vêtus de hoquetons et jouant de l’harmonica Ils cueillent les colchiques qui sont comme des mères Filles de leurs filles et sont couleur de tes paupières Qui battent comme les fleurs battent au vent dément
Le gardien du troupeau chante tout doucement Tandis que lentes et meuglant les vaches abandonnent Pour toujours ce grand pré mal fleuri par l’automne
Apollinaire : Alcools, 1920 : 33

Docteur, je souffre de rhumatismes affreux... Il est vrai que j’ai la cinquantaine.
- Cela ne fait rien. Vous habitez sans doute une maison neuve. Vous avez dû essuyer les plâtres.
- Non, je viens de me marier.
- Qu’est-ce que je vous disais. (Cabanès 1926 : 43.)

Cette plaisanterie est r...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1998

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540