Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Une campagne voisine

 | 
Tina Jolas
, 
Marie-Claude Pingaud
, 
Yvonne Verdier
, 
et al.

V. L'âge et le sexe

13. Les femmes et le saloir1

Yvonne Verdier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Quand on a ses règles, il faut pas y aller, ça fait tourner le lard, ça fait tourner le saloir, tout, tout est perdu. »

Ces jours-là, c’est l’époux qui descend au saloir : « Moi, je sais que jamais j’allais au saloir quand j’étais comme ça, j’envoyais mon mari. » C’est même une exigence de l’homme qui veille à protéger le lard des pouvoirs maléfiques de sa femmes : « Si mon mari aurait su que j’aurais été au saloir fourrer mon nez dans ces moments-là, il aurait rouspété ; d’ailleurs à ce moment-là, il m’en rapportait juste pour le repas pour que je n’aie pas à le retoucher parce qu’il ne se serait pas gardé ; autrement, on n’allait pas au saloir rien que pour une fois. »

Ce pouvoir s’attaque à tout ce qui est préservé comme lard en saumure : « Même pour les haricots salés, moi je dis à mes belles-filles, il faut pas qu’elles y aillent ce jour-là. » Aussi périodiquement les femmes sont-elles astreintes à un véritable interdit : défense leur es faite de descendre à la cave où sont ent...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1990

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540