Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Une campagne voisine

 | 
Tina Jolas
, 
Marie-Claude Pingaud
, 
Yvonne Verdier
, 
et al.

III. Des usages de l'espace

3. Bois communaux à Minot1

Tina Jolas

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La forêt de feuillus qui couvrait encore récemment près de la moitié des plateaux calcaires de la Bourgogne septentrionale, enserre l’horizon de Minot, village-clairière, situé aux confins sud-est du Châtillonnais. Bois en majeure partie communaux — soit 625 ha sur les 996 que compte la commune pour un territoire de 3 540 ha —, dont la propriété est clairement établie dès le premier document écrit, le dénombrement de 1372, où il est dit que le seigneur Fourqueux « … a son plein usage dans les bois du Chesnay qui sont à la communauté ». Près de deux siècles plus tard, à l’occasion des ventes de paquis et de parcelles boisées pour éteindre les dettes contractées lors des guerres de la Ligue, nous voyons les gens de Minot «… tous manants et habitants assemblés en corps de communauté et publique ». Très tôt donc, et en rapport singulièrement avec sa forêt, la communauté agit « en corps », et cette étroite imbrication de sa personne civile et morale avec ses bois paraît une constante de ...

Auteur

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1990

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable