Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le sang et la chair

 | 
Noélie Vialles

Conclusion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La première conclusion à tirer de cette étude est, en l’état, l’impossibilité de conclure. Il reste encore des matériaux à exploiter, et qui probablement impliqueront la réorganisation des analyses esquissées ici. Les abattoirs sont un détour préalable, non exclusif d’autres, pour tenter de répondre à la question initiale qui concerne notre nourriture, spécialement d’origine animale. On voit bien que cette question doit organiser un ensemble logique, trop vaste pour être clairement vu et reconstruit d’un seul coup. Toutes les insatisfactions, les hésitations, les limites du présent travail tracent les directions d’une recherche à poursuivre. On doit donc pour l’heure se contenter d’un petit bilan.

En premier lieu, et pour jouer un peu sur les mots, on peut dire que l’abattage est plutôt un savoir impopulaire : nul n’en veut rien savoir, hormis les professionnels, auxquels ce savoir reste donc limité. La séparation entre abattage et boucherie, et l’exil corrélatif des abattoirs a beau...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1987

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540