Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Ni vue ni connue

 | 
Béatrix Le Wita

Annexe 1. Pourquoi Sainte Marien ? Qualité et défaut de l’éducation : Les appréciations de cinquante jeunes filles

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Béatrice est entrée en 12e au collège Sainte Marie en raison de « la proximité et de la recommandation ».

Deux sœurs à Sainte Marie, un frère à Franklin.

— Qualité : « niveau d’études ».

— Défaut : « peu ouvert sur le monde extérieur. Se croit le centre du monde. Non-mixité. Nullité de l’enseignement catholique. Pour moi, Sainte Marie forme des intellectuels, assez individualistes, pas toujours réalistes. Mauvaise préparation à l’après-bac ».

— Reçoit le bulletin de l’association des Anciennes.

Catherine est entrée en 1959 à Sainte Marie : « Ma mère est ancienne de Sainte Marie et en pense le plus grand bien ».

Des tantes et une sœur de Catherine ont fait leur scolarité au collège Sainte Marie ; un frère à Saint-Louis de Gonzague.

— Pour des raisons d’éloignement géographique, ses filles sont inscrites à l’école publique (maternelle).

— Qualité : « ouverture d’esprit et curiosité ».

— Défaut : « manque d’autonomie accordé aux élèves ».

Pascale ne sait pas pourquoi ses parents l’ont inscrite à...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1988

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540