Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Ni vue ni connue

 | 
Béatrix Le Wita

5. Les trois générations

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

On apprend donc à devenir bourgeois comme on apprend à avoir du goût (Gadamer cité par Habermas 1986). Et à cette fin, on doit parfois renoncer à soi-même et à ses préférences d’ordre privé. Telle une instance juridique, l’imposition d’un devoir-être peut donc s’opposer aux penchants intimes d’un individu, il doit même devenir une seconde nature. D’où la difficulté toute particulière qu’on rencontre à vouloir démêler et saisir ce qui est présenté comme allant de soi. Car ceux qui se conforment à une telle conduite en ont une conscience qui la leur présente tout intégrée à une conception du monde, conception qu’ils se figurent universelle.

Mais le paradoxe demeure qu’on naît bourgeois. Et depuis longtemps déjà, historiens et sociologues affirment :

La principale difficulté de devenir bourgeois est qu’on ne le devient pas tout seul. Chacun appartient à une famille avant d’appartenir à une classe. C’est par sa famille que le bourgeois-né est bourgeois : c’est avec sa famille qu’il s’agit...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1988

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540