Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Ni vue ni connue

 | 
Béatrix Le Wita

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La bourgeoisie est toujours la copie de la Cour, dit Scarron et répètent après lui les dictionnaires de langue, soucieux de transmettre l’héritage. Soit. Mais quelques siècles plus tard, on peut sans doute créditer la culture bourgeoise d’avoir acquis une certaine autonomie. Les bourgeois, eux-mêmes, ne revendiquent-ils pas d’ailleurs une culture et n’affirment-ils pas aujourd’hui leur légitimité ? Ce long processus de légitimation n’est pas éloigné, au fond, dans ses modalités, de celui qui a présidé à la « fabrication » de la noblesse.

Rappelons quelques faits : le mot noblesse ne triomphe de celui de gentilhomme, de magnat ou de riche homme que tardivement, dans la première moitié du xive siècle. Au xie siècle, la référence aux ancêtres ne définissait pas ce riche personnage. L’horizontalité, selon une formule de G. Duby, ne cédera que peu à peu le pas à la verticalité. D’une manière générale, les historiens concluent tous à l’extrême diversité de la noblesse même si ce monde soci...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1988

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable