Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

En son jardin

 | 
Martine Bergues

III. Jardins « au naturel »

14. Contre le jardin fleuri

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La nouvelle identité jardinière s’avère sans concession pour le « jardin fleuri ». Cette attitude semble commune aux « passions ordinaires » : qu’il s’agisse des amateurs de patrimoine, de football, d’animaux familiers, etc., « chaque groupe revendique hautement d’être le représentant des vrais passionnés et dénonce inlassablement les turpitudes des autres » (Bromberger 1998 : 33). Aussi, les jardiniers ne vont plus fréquenter les jardineries, les pépinières ou les marchés locaux. Commandées par correspondance ou justifiant des déplacements importants (Bergerac, Montauban), les plantes proviennent désormais de pépinières spécialisées. Ces pépinières qui choisissent de développer les collections (arbres gros sujets, roses anciennes, iris, vivaces diverses, etc.) apparaissent dans les années 1980, dans un marché dominé par quelques grandes entreprises produisant le « tout-venant ». Au nombre d’une dizaine en France dès 1990, elles répondent à « l’appauvrissement de la palette végétale...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540