Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La fabrique du patrimoine

 | 
Nathalie Heinich

Épilogue. Vers une sociologie des valeurs

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans le travail concret de l’Inventaire tel qu’on l’observe sur le terrain ou en situation de réflexivité, il existe, nous l’avons vu, maintes entorses à l’idéal scientifique d’objectivité des critères. Mais ce défaut d’objectivité absolue ne remet pas en cause la qualité ou la scientificité du travail. En effet, nous avons pu constater que le jugement est à la fois construit et contraint par des critères communs, récurrents, partagés, justifiables – donc non réductibles à la subjectivité individuelle –, qui relèvent d’une objectivité non pas absolue mais contextuelle, relative. Bien que ne relevant pas des « faits » objectifs, les valeurs qui sous-tendent le travail d’évaluation ne sont pas pour autant « molles », purement subjectives, manipulables à volonté. Quel statut faut-il donc donner, d’un point de vue sociologique, à ces entités que nous nommons « valeurs » ?

Une première caractéristique des valeurs est que, sans être en nombre infini, elles sont néanmoins très nombreuses – ...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540