Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La fabrique du patrimoine

 | 
Nathalie Heinich

Introduction. L’inflation patrimoniale

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il y a quarante ans, le mot « patrimoine » n’existait pas au sens où nous l’entendons aujourd’hui, du moins pour le grand public : il n’apparaissait que dans quelques rares circulaires administratives1. D’ailleurs, le terme proposé par l’historien d’art André Chastel, et adopté par le ministre André Malraux, lorsque fut créé en 1964 le service de l’Inventaire, nous apparaît à présent comme une assez lourde périphrase, héritage du xixe siècle : « Inventaire général des monuments et richesses artistiques de la France » – autrement dit, inventaire du patrimoine.

À partir des années 1970, les choses se sont précipitées : après que l’unesco eut voté en 1972 une Convention pour la protection du patrimoine culturel mondial, 1975 fut désignée « année européenne du patrimoine » ; trois ans plus tard fut créée au sein du ministère de la Culture la toute nouvelle « direction du Patrimoine » ; et la décennie suivante s’ouvrit avec l’«  année du patrimoine », en 1980. Aujourd’hui, on ne compte pl...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540