Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Des hommes de Devoir

 | 
Nicolas Adell-Gombert

5 L’écrit, le rite, l’initiation

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Rites à la lettre

Avant d’être « révélé », le nom compagnonnique est inscrit sur des papiers parmi lesquels le récipiendaire tire « au hasard » celui qui lui reviendra. C’est le premier traitement graphique du nom qui en annonce d’autres, lesquels agiront sur divers supports et suivant des objectifs variables.

Le nom et ses écritures

Entre le nom, son écriture de papier et la vie du compagnon, les liens sont ténus ; on a vu ainsi de quelle façon l’Affaire pouvait être rituellement détruite à l’occasion de la mort, sociale ou physique, du compagnon. Qu’au sein de ce document ce soit le nom et sa magie qui motivent cet acte de destruction nous apparaît clairement dans le fait que toutes les autres occurrences onomastiques subissent un traitement équivalent. Ainsi, lorsqu’un compagnon est déclaré « brûleur » et exclu de la société, on prend un soin tout spécial des noms qu’il a pu laisser sur différents documents.

À la fin du xviiie siècle, les tailleurs de pierre du Devoir en Avignon prêt...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540