Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Des hommes de Devoir

 | 
Nicolas Adell-Gombert

4. Faire passer le temps

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Suspendu sur le Tour, mais alourdi par le geste de celui qui signe dans la pierre, le temps n’est pas la seule donnée à laquelle les marques de passage doivent être rattachées. En effet, ces hommes qui marquent, même s’il s’autodénigrent comme Boyer, jalonnent d’écriture leur parcours et semblent comme poussés par un impératif collectif (« faire comme les autres »). L’acte les signale comme détenteurs d’un statut autre, meilleur, comme s’ils avaient, en agissant ainsi, manifesté le potentiel que le rite d’initiation leur a révélé. En décalquant sur la pierre le nom d’initié qui lui a été donné et le désigne comme frère, le compagnon n’agit pas si différemment des jeunes filles de Minot réalisant au point de croix une marquette qu’elles signent, transposition du corps au linge de leur identité « la plus secrète » et signal de leur entrée dans le monde des jeunes filles en fleurs (Verdier 1979 : 188). Il se remarque dans ce rapprochement les restes d’une naissance initiatique dans une...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540