Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Profession : policier. Sexe : féminin

 | 
Geneviève Pruvost

1. La conversion au métier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il n’est pas anodin que les policiers, quand ils se lancent dans un récit de carrière, commencent, assez spontanément, par raconter leur formation en école de police, alors présentée comme le lieu inaugural de leur conversion – comme si les liens familiaux n’avaient pas d’incidence majeure dans leur choix professionnel. De fait, l’un des apports de cette enquête est de montrer que la grande majorité des femmes (90 % d’entre elles) n’est pas « fille de » (fille de policier), et ce, dans une proportion rigoureusement semblable aux hommes. S’invalide ici une idée reçue, tenace : quel que soit le sexe, le métier de policier n’est pas un métier qui se transmet en ligne directe, comme l’enseignement par exemple. Même si rares sont les héritières et les héritiers, au sens strict, le rôle joué par la famille n’en est pas pour autant négligeable : pour que ce métier si peu ordinaire, a fortiori pour les femmes, se présente comme une évidence au point de prendre la peine de remplir un formula...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540