Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Rap, techno, électro

 | 
Morgan Jouvenet

3. Culture musicale et engagement professionnel

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Une pratique culturelle engageante

Présenté comme le point de départ d’une conversion identitaire, le « choc » auquel font référence les rappeurs et les électronistes lorsqu’ils évoquent leur découverte du rap ou d’un genre électronique1 rend justice à l’hétérogénéité de ces objets culturels : il ressort en effet que les néophytes sont séduits par des œuvres, mais aussi, plus généralement, par la mise en scène d’un ensemble d’hypothèses sur la musique. Le lapsus de N. (attaché de presse), interrogé sur les éventuels liens entre sa pratique des percussions et le rap, est à ce sujet éloquent : « Non, ça n’a vraiment rien à voir avec le hip hop... [au conservatoire,] c’est juste de la musique que j’fais. » Pour D. (MC), « le hip hop c’est une manière de vivre ensemble, c’est une manière de vivre en dehors de chez soi, en dehors de son éducation », avec des « codes » et des « règles » spécifiques. Les écrits spécialisés à vocation didactique (comme An-Ju 1998) montrent de même que les di...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540