Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Ils apprenaient la France

 | 
Anne-Marie Thiesse

Introduction

Entrées d'index

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La Troisième République, assurément, a été un temps fort d’affirmation de l’identité nationale. Mais, contrairement à une opinion fort répandue sur cette période, la célébration de l’identité française ne s’est pas effectuée par une dénégation des identités locales, tout au contraire. Loin d’être opposés frontalement, le national et le local ont été alors désignés comme parfaitement solidaires, le second étant même proposé comme fondement le plus irréfutable du premier. La thématique régionaliste, omniprésente sous la Troisième République, a engendré un ensemble profus de discours, d’écrits, d’œuvres littéraires et artistiques, de commémorations et de fêtes qui témoignent d’un intense travail de mise en scène des identités locales (Thiesse 1991). Par un paradoxe qui n’est qu’apparent, la synthèse la plus élaborée, en tout cas la plus consciente, de ce grand ouvroir identitaire a été fournie par l’institution scolaire. L’École primaire républicaine, qui a parfois été dépeinte comme l...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1997

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540