Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Descendants de Chouans

 | 
Bernadette Bucher

I. Avant, après la révolution verte : en quête de la communauté

2. Communauté bocaine : modèle tentaculaire

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Un monde tête-bêche et comment s’y retrouver

Parler de transformations entre le nouveau monde et l’ancien -celui d’avant le remembrement, la mécanisation de l’agriculture, l’industrialisation, avant donc la révolution verte des années 50/60 -, c’est peu dire. Après la guerre, « ça a été le monde la tête en bas » et comme l’ajoutait une Bocaine qui m’expliquait en « patois » ce que G. Gurvitch (1958) appelait « la multiplicité des temps sociaux » :

Ça l’a pas empêché d’avancer toujours plus vite, si vite qu’on n’a pas le temps d’o voir. O l’est toujours mieux d’affaires, mieux de bêtes, mieux d’usines, de frigidaires, de voitures, de machines de toute espèce. Vrai qu’avant o changeait bé un p’tit, mais l’était une chose à la fois, comme qui dirait un pied devant l’autre. C’est qu’o l’avait pas de crédit. On faisait avec ce qu’on avait, au jour la journée. Asture* on veut tout avaler. Dame, écoutez, l’est bé une vraie galopaïlle (galopée).

Du temps où l’on marchait encore « un pied devan...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1995

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540