Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Des sauvages en Occident

 | 
Frédéric Saumade

Épilogue. Le mythe taurin dans les sociétés modernes

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A travers l’analyse des rituels tauromachiques andalous et camarguais, de leur genèse historique et des systèmes imaginaires qu’ils mettent en œuvre, on peut lire une version sociologique de l’opposition de principe établie dans cet ouvrage : victime désignée, soumis à l’art du matador, le toro bravo est un animal de caste, agent de prestige lié à la haute classe andalouse et à son idéologie nationaliste, tandis que le cocardier, héros personnifié que l’on veut dominateur dans l’arène, est un animal de race, agent de prestige lié à la moyenne bourgeoisie foncière de Languedoc-Provence et à son idéologie régionaliste. Invariablement issus de milieux marginaux, les officiants chargés de combattre ces animaux emblématiques sont intégrés dans la norme d’une société aristocratique (les toreros) ou libérale (les raseteurs).

Mais au-delà des différences entre cultures, le développement des représentations tauromachiques dans le contexte de la modernité, commenté par des exégèses historienne...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1994

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540