Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’herbe qui renouvelle

 | 
Pierre Lieutaghi

Plantes dépuratives et médecine traditionnelle en Haute-Provence

Chapitre 4. Le Petit-Chêne, le Marrube. Les amers et la cure dépurative

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Quand l’homme observe, expérimente, classe et spécule, il n’est pas plus poussé par les superstitions arbitraires que par les caprices du hasard. »
(Cl. Lévi-Strauss, La pensée sauvage, 1962, p. 291)

La Germandrée Petit-Chêne, on l’a vu à plusieurs reprises, a un statut très particulier parmi les plantes dépuratives de la Haute-Provence : non citée comme telle par les auteurs, elle bénéficie de 17 mentions d’emploi explicites relatives à ce champ thérapeutique, où elle arrive largement en tête devant la Bardane (9 mentions). De surcroît, la majorité des informateurs qui la citent se contentent de dire qu’elle est dépurative, sans préciser d’indications (12 cas sur 17). Ainsi apparaît-elle ici comme un remède intégralement « populaire », telle la Pariétaire, quand les autres plantes exclues du domaine dépuratif savant et qui ne disposent que d’une seule attestation d’usage à ce titre dans notre enquête, peuvent être considérées, on l’a vu, comme de simples « dépuratives par extension...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1986

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable