Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’herbe qui renouvelle

 | 
Pierre Lieutaghi

Plantes dépuratives et médecine traditionnelle en Haute-Provence

Chapitre 1. Le pays, la flore les ressources médicinales et la pharmacopée populaire. Les informateurs1

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

1. Le pays

Telle qu’elle a été prise en compte par l’enquête, la Haute-Provence occidentale correspond en majeure partie à la fraction du département des Alpes-de-Haute-Provence (04) située à l’ouest de la Durance. Seules des visites ponctuelles ont intéressé l’extrême sud-est de la Drôme (26) et l’est du Vaucluse (84) (au nord du Luberon). Ce travail concerne donc surtout les savoirs traditionnels en « Pays de Forcalquier » et ses alentours (carte, fig. 1).

C’est un bassin agricole fertile, coupé de larges ressauts taillés en cuestas, éminences sèches, souvent érodées, où dominent les taillis maigres et les landes (fig. 2). Il s’élève du sud au nord, des collines bordières de la Durance au pied de la chaîne de Lure, où la dépression parallèle de Saint-Étienne-les-Orgues amplifie l’effet de masse surgissante de la montagne. A l’ouest, par des gradins secs où la plaine de Banon fait figure d’oasis, on gagne progressivement le vaste plateau d’Albion et le pays de Sault.

Lure, barrière pu...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1986

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540