Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le triangle du XIVe

 | 
Sabine Chalvon-Demersay

Chapitre 3. « Changer la ville, changer les gens »

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Que le quartier soit, de fait, relativement interchangeable, que des processus de mutation analogues se révèlent dans d’autres quartiers parisiens, ne signifie pas que le quartier n’a pas d’importance. On constate au contraire chez tous les nouveaux habitants une très forte valorisation de la notion de quartier.

Parmi les nouveaux arrivants de la première vague, ceux qui se sont installés dans les années 75, certains sont arrivés dans le quartier avec le projet de l’animer :

Une fois qu’on s’est installé, on s’est aperçu que, de fait, il existait une vie de quartier réelle. Et que nous peut-être, on pouvait contribuer à la structurer (Serge).

Ils se sentaient porteurs d’un projet global émancipateur à vocation universelle et à multiples composantes : transformer les rapports sociaux à l’échelon local, organiser des luttes, gérer des biens, créer des coopératives, susciter une animation locale, ressusciter les fêtes disparues, rénover les rapports commerciaux, défendre les droits des lo...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1984

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540