Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'action culturelle allemande en Chine

 | 
Françoise Kreissler

III. Annexes

Annexe 12. Les conditions de vie des réfugiés allemands
à Shanghai

(M. Rosenfeld, s. d., manuscrit sans titre [Histoire de la communauté des réfugiés à Shanghai], Yivo/New York : 15-17.)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

[...] Les foyers servaient d’hébergement à la masse des réfugiés. 20 à 150 personnes étaient logées dans de grandes chambres ou dans des salles. Les lits (pour chacun desquels le comité d’aide donnait 2 couvertures et 2 draps) étaient alignés deux par deux. C’étaient des lits à deux étages (à armature en métal), c’est-à-dire que dans les montants du lit il y avait deux couchettes, une en bas, l’autre en haut, comme il était d’usage dans les casernes.

La plupart des pièces étaient surpeuplées, l’air et la lumière manquaient. Dans l’ensemble, l’installation était des plus primitives. Il n’y avait pas d’armoires. Les vêtements, le linge, les chaussures, tout devait rester dans les valises ; les chambrées les plus favorisées parvenaient au moins à se procurer une table ; chaque chambre possédait quelques tabourets et chaises. Pour se rendre au lavabo ou aux toilettes, beaucoup de résidents — selon l’emplacement de leur chambre — devaient parcourir un long chemin a travers la cour, ce qui...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1989

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540