Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'action culturelle allemande en Chine

 | 
Françoise Kreissler

II. Les réalisations culturelles

8. La langue et le livre allemands

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dès la seconde moitié du xixe siècle, l’anglais s’était imposé en Chine comme langue de communication, tandis que le français passait pour la langue de la culture et de la diplomatie ; l’allemand par contre n’était qu’une langue étrangère parmi d’autres. Il est certain que les Allemands de Chine n’ont jamais cru que leur langue pourrait supplanter un jour l’anglais ; certains d’entre eux espéraient cependant faire de l’allemand la lingua franca du Shandong, la « colonie » allemande ; tous les efforts dans cette direction durent cesser quand l’Allemagne perdit, après dix-sept ans seulement, le territoire à bail. Puis, lorsque dans les années vingt les Allemands reviennent en Chine, non plus en tant qu’étrangers privilégiés, mais comme simples citoyens soumis à la loi chinoise, l’allemand avait perdu le peu de terrain qu’il avait conquis avant la guerre. Personne, parmi les Allemands, ne se faisait plus d’illusion quant à l’avenir de la langue allemande en Chine, et l’effort allait po...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1989

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540