Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'action culturelle allemande en Chine

 | 
Françoise Kreissler

II. Les réalisations culturelles

7. Les associations culturelles sino-allemandes

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En Chine, les associations sino-allemandes n’existent qu’à partir du début du xxe siècle ; elles se fixent comme objectif, tout au moins dans les premiers temps, d’établir des relations amicales entre personnalités chinoises et allemandes. La première de ces associations sino-allemandes (Chinesisch-deutsche Vereinigung, appelée aussi Chinesisch-deutscher Verkehrsausschuß) est créée en mars 1909 à Pékin, comme pendant à l’Association germano-chinoise qui existe déjà à Berlin (tnn 3 avril 1909). Alors que cette dernière s’attache surtout à venir en aide aux étudiants chinois qui séjournent en Allemagne, l’association de Pékin prévoit, avant tout, l’organisation de rencontres amicales entre Allemands et Chinois (ibid. et Der oal 26 mars 1909). Sa présidence revient à Sun Baoqi, ancien ministre de Chine en Allemagne et, par la suite, gouverneur du Shandong. L’association, qui à partir de juin 1909 dispose aussi d’une antenne à Nankin (as janv. 1911), ne connaît guère de succès ni auprès...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1989

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540