Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le fils et le neveu

 | 
Suzanne Bernus
, 
Pierre Bonte
, 
Lina Brock
, 
et al.

Notation des termes touaregs

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Image img01.jpg

Pour les contributions traitant de sociétés vivant au sud du Sahara (Niger, Mali, Burkina) la notation adoptée suit pour l’essentiel celle de Ghubâyd ǎgg-Ǎlawjəli, inspirée des travaux du linguiste danois K. Prasse1.

Les consonnes : sauf exception, elles suivent l’usage du français.

b, d, f, g (toujours dur comme dans gare )

gh (équivalent du ghayn arabe)

h (toujours aspiré comme dans l’anglais hat )

j, k, kh (comme dans l’allemand Bach )

1, m, n, T] (nasalisé comme dans l’anglais bring )

q (équivalent du qaf arabe)

r (roulé)

s, sh, t, w, y, z.

Certaines consonnes peuvent être pharyngalisées (emphatiques), et sont notées par un point au-dessous du signe : d, l, r, s, t, z.

La tension se marque par la gémination. Dans le cas de sons notés par un digramme, seule la première consonne est géminée (ggh, kkh, ssh).

Les voyelles sont :

i u (ou, comme dans lourd )

ə

e o (e comme léger )

â

a

ə et ǎ sont des voyelles centrales, ou voyelles d’appui, considérées comme non stables en raison de leur variation de t...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1986

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable