Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Adam et l'Astragale

 | 
Gil Bartholeyns
, 
Pierre-Olivier Dittmar
, 
Thomas Golsenne
, 
et al.

Les auteurs

Texte intégral

1Francis Affergan est professeur d’ethnologie à l’université Paris-Descartes et chercheur au LMS (Langues-Musiques-Sociétés, CNRS). Il est spécialiste des sociétés caribéennes et antillaises, et a travaillé sur les fondements théoriques de la discipline anthropologique. Dans le contexte de la mutation actuelle des savoirs anthropologiques, il s’intéresse désormais à l’option développée par l’anthropologie cognitive, d’un point de vue analytique et critique. Dernièrement, il a publié notamment Figures de l’humain. Les représentations de l’anthropologie, Paris, Éd. de l’EHESS, 2004 ; Martinique, les identités remarquables. Anthropologie d’un terrain revisité, Paris, PUF, 2006 ; « L’anthropologie cognitive existe-t-elle ? », L’Homme, 184, 2007.

2Courriel : mailto:nagreffa@aol.com

3Gil Bartholeyns est docteur de l’université libre de Bruxelles et de l’École des hautes études en sciences sociales, ancien chercheur du Fonds national de la recherche scientifique belge. Il a coécrit Image et transgression au Moyen Âge, Paris, PUF, 2008, codirige avec Thomas Golsenne La Performance des images, à paraître aux Éditions de l’université de Bruxelles, et achève Une histoire immatérielle du vêtement comme Visiting Fellow à l’université d’Oxford.

4Courriel : mailto:gbarthol@ulb.ac.be

5Agnès Bellanger est spécialiste de l’Antiquité tardive et du monde byzantin, diplômée de l’université Paris-1 Panthéon-Sorbonne. Elle prépare un ouvrage sur la sainte folie en Orient et travaille aussi sur le socialisme dans le monde islamique. Elle enseigne au lycée Olympe de Gouges à Noisy-le-Sec en Seine-Saint-Denis.

6Courriel : mailto:agnes.bellanger@free.fr

7Claude Calame, après avoir été professeur de langue et littérature grecques à l’université de Lausanne, est maintenant directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales à Paris, avec un enseignement intitulé « Anthropologie des poétiques grecques », entre anthropologie historique et analyse des discours. Il a notamment publié Poétique des mythes dans la Grèce antique, Paris, Hachette supérieur, 2000 ; L’Éros dans la Grèce antique, Paris, Belin, 2002, 2e éd. ; Pratiques poétiques de la mémoire. Représentations de l’espace-temps en Grèce ancienne, Paris, La Découverte, 2006 ; et, comme éditeur, Identités de l’individu contemporain, Paris, Textuel, 2008.

8Courriel : mailto:claude.calame@unil.ch

9Pierre-Olivier Dittmar a consacré sa thèse soutenue à l’École des hautes études en sciences sociales aux questions d’animalité, de bestialité et d’hybridité dans la France des années 1300,à partir de documents textuels et iconographiques. Il a par ailleurs publié avec Gil Bartholeyns et Vincent Jolivet Image et transgression au Moyen Âge, Paris, PUF, 2008.

10Courriel : mailto:dittmar@ehess.fr

11Thomas Golsenne est docteur en histoire de l’art, ancien pensionnaire de l’Académie de France à Rome. Il a coédité La Peinture de Leon Battista Alberti, Paris, Seuil, 2004.Il a également publié divers textes sur l’art de la Renaissance et l’art contemporain. Il prépare Le Matérialisme mystique de Carlo Crivelli, à paraître aux Éd. de l’EHESS. Il enseigne actuellement à l’université de Provence.

12Courriel : mailto:thomas.golsenne@free.fr

13Misgav Har-Peled est né à Jérusalem. Il a publié divers articles sur des sites archéologiques en Israël et sur l’histoire des croisades. Il prépare actuellement un doctorat d’anthropologie historique sur le cochon et les identités juive, chrétienne et musulmane dans la longue durée à l’École des hautes études en science sociales et à l’université Johns Hopkins aux États-Unis. Il est également président de l’École midrachique de Paris, dédiée à la pratique et à la diffusion de nouvelles formes d’étude de textes.

14Courriel : mailto:misgavh@gmail.com

15Vincent Jolivet, diplômé de l’École des hautes études en sciences sociales, est actuellement éditeur numérique à l’École nationale des chartes. Il a notamment écrit en collaboration « Des raisons de détruire une image », Images revues, Histoire, anthropologie et théorie de l’art, 2 (L’image abîmée), http://www.imagesrevues.org, et Image et transgression au Moyen Âge, Paris, PUF, 2008.

16Courriel : mailto:jolivet@ehess.fr

17Frédéric Joulian est chercheur-enseignant en anthropologie à l’École des hautes études en sciences sociales, responsable du programme de recherches interdisciplinaires « Évolution, natures et cultures » et rédacteur en chef de la revue Techniques & culture. Il a longuement travaillé sur les comportements techniques et culturels des premiers hominidés et des grands singes. Depuis quelques années il explore les différentes relations à la nature et aux animaux dans des contextes culturels africains et européens. Il a coordonné plusieurs programmes de recherches sur ces sujets et publié La Culture est-elle naturelle ? Paris, Errance, 1998 ainsi que Dire le savoir-faire, Paris, L’Herne (Cahiers d’anthropologie sociale, 1), 2006. Sont à paraître, deux ouvrages collectifs sur les rapports « hommes/primates », et un numéro spécial de Techniques & culture sur l’émergence du phénomène culturel et les modes d’appropriation de la nature.

18Courriel : mailto:frederic.joulian@ehess.fr

19Maud Pérez-Simon est docteur de littérature médiévale, agrégée et ancienne élève de l’École normale supérieure. Elle enseigne actuellement la langue et la littérature médiévale et la communication à l’université Paris-Est (Marne-la-Vallée). Ses recherches portent sur la légende d’Alexandre le Grand au Moyen Âge, le rapport texte/image dans les manuscrits et les questions de réception. Elle prépare un livre sur le sujet et a dernièrement publié « Mise en scène du corps et discours politique dans un manuscrit du Roman d’Alexandre en prose du xve siècle », dans L. Harf-Lancner, L. Mathey-Maille et M. Szkilnik (éd.), Conter de Troie et Alexandre, Paris, Presses de la Sorbonne nouvelle, 2006.

20Courriel : mailto:msimon@univ-paris3.fr

21Bertrand Prévost, né en 1976 à Rouen, historien de l’art et philosophe, est maître de conférence en histoire de l’art et esthétique à l’université de Bordeaux 3. Il a fait paraître un livre sur l’esthétique des gestes à la Renaissance, La Peinture en actes, Arles, Actes Sud, 2007. Il est encore l’auteur (en collaboration) d’une traduction commentée du De pictura de Leon Battista Alberti, La Peinture, Paris, Seuil, 2004.

22Courriel : mailto:bertrand.prevost@u-bordeaux3.fr

23Annamaria Rivera est professeure à l’université de Bari (Italie) où elle enseigne l’ethnologie et l’anthropologie sociale. Elle s’occupe, entre autres, de l’analyse critique des concepts clés des sciences sociales et des structures de l’ethnocentrisme, du racisme et du spécisme. Elle a notamment publié L’Imbroglio ethnique, en quatorze mots-clés, Lausanne, Payot, 2000, avec R. Gallissot et M. Kilani ; Homo sapiens e mucca pazza.Antropologia del rapporto con il mondo animale, Bari, Dedalo, 2000 ; Estranei e nemici, Rome, Derive Approdi, 2003 ; La Guerra dei simboli. Veli postcoloniali e retoriche sull’alterità, Bari, Dedalo, 2005.

24Courriel : mailto:annamariarivera@libero.it

25Jean-Claude Schmitt est directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales, où il dirige le Groupe d’anthropologie historique de l’Occident médiéval (GAHOM). Il a publié notamment Le Saint lévrier. Guinefort, guérisseur d’enfants depuis le xiiie siècle, Paris, Flammarion (Champs), 1979, 2e éd. 2004 ; La Raison des gestes dans l’Occident médiéval, Paris, Gallimard, 1990 ; Les Revenants. Les vivants et les morts dans la société médiévale, Paris, Gallimard, 1994 ; Le Corps, les rites, les rêves, le temps. Essais d’anthropologie médiévale, Paris, Gallimard, 2001 ; Le Corps des images. Essais sur la culture visuelle du Moyen Âge, Paris, Gallimard, 2002 et La Conversion d’Hermann le Juif. Autobiographie, histoire et fiction, Paris, Seuil (Points), 2003, 2e éd. 2007.

26Courriel : mailto:gahom@ehess.fr

27Jean-JacquesVincensini est professeur de langue et littérature médiévales à l’université de Corse, membre du Centre d’études supérieures de civilisation médiévale du CNRS et de l’équipe d’épistémologie des modèles sémiotiques et cognitifs de l’EHESS. Il collabore à l’Histoire des traductions en français, sous la direction de Y. Chevrel et J.-Y. Masson, préparée par les éditions Verdier. Il a également dirigé la partie « Le Moyen Âge » du Dictionnaire des lieux et pays mythiques, à paraître aux éditions Robert Laffont (Bouquins). Il a aussi publié « Médiévistique et anthropologie », Perspectives médiévales, mars 2005, numéro jubilaire, p. 447-466, et édité le roman de Jean d’Arras, Mélusine ou la Noble Histoire de Lusignan, Paris, Librairie générale française (Lettres gothiques), 2003.

28Courriel : mailto:vincensini@wanadoo.fr

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540