Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les premiers fruits

 | 
Françoise Douaire-Marsaudon

Conclusion générale

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’examen des données empiriques contemporaines puis historiques a permis, dans un premier temps, de mettre en lumière certains traits caractéristiques de la société tongienne. Une vie sociopolitique où la taille des communautés a constitué longtemps un facteur dynamique décisif. La récurrence, à différents niveaux de la société, de la notion protéiforme de kainga. Une histoire marquée par les efforts — à la fois couronnés de succès et contestés — déployés par une lignée de chefs, les Tu’i Tonga, pour s’élever au-dessus des autres. Enfin, dans une société où les échanges de dons cérémoniels constituent aujourd’hui encore l’instrument des relations sociales, un geste d’offrande, l’oblation des prémices, qui créé un lien tout spécial entre certains acteurs sociaux et paraît aussi jeter un pont entre le présent et le passé.

Dans les trois sociétés polynésiennes de Tonga, de Wallis et de Futuna, le ternie de kainga définit avant tout une relation multiforme entre trois éléments : des gens...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1998

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540