Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’identification biométrique

 | 
Ayse Ceyhan
, 
Pierre Piazza

IV. Police et biométrie

Chapitre 12

Les impacts discutables de l’identification biométrique et de la traçabilité des personnes dans les pratiques policières

Frédéric Ocqueteau et Philippe Pichon

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Dans sa célébration de l’enquête, la littérature policière métamorphose une procédure marquée par l’errance en itinéraire d’une découverte, au terme duquel la force déductive de l’enquêteur, s’appuyant sur des indices matériels sublimés par la magie des laboratoires de police technique, parvient à débusquer un infracteur, dont l’identité était jusque-là inconnue. Or (...) les affaires sont systématiquement réglées par une procédure dont la nature est contraire à celle qui est fabriquée par l’imagerie littéraire : rarement découverte par le raisonnement de l’enquêteur ou l’expertise des laboratoires, l’identification du coupable est habituellement le produit d’une dénonciation faite à la police. » (Brodeur 2003 : 28)

Pour rendre compte de l’impact des traces que chacun d’entre nous produit lors de ses passages dans le métro parisien (puces RFID1), en présentant sa carte d’identité dans les aéroports (passeport biométrique si nous nous rendons aux États-Unis), par ses navigations quo...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540