Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La fête-spectacle

 | 
Gérard Toffin

Conclusion. Les métamorphoses du rite

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La fête népalaise d’Indra est indiscutablement une célébration royale dans tous les sens du terme1. Fondée par un souverain, en même temps, dit-on, que la ville de Katmandou, la cérémonie date en premier lieu d’une période où l’institution monarchique constituait la base de l’idéologie hiérarchique et des relations sociales locales. Les rois Malla de la vallée du Népal ne défendaient pas seulement leur territoire contre les puissances adverses. Ils étaient considérés comme des avatars du dieu Vishnu, ils assuraient la prospérité du pays et reconstituaient tous les ans l’espace de la ville royale à l’occasion des fêtes religieuses. En second lieu, l’Indra Jâtrâ met en scène trois divinités associées de près au pouvoir. Indra, le roi des dieux, prototype de la fonction royale dans le monde hindou ; Bhairava, le grand transgresseur, qui incarne la violence de la caste royale des Kshatriya, leurs valeurs guerrières, leurs outrances, ainsi que leur puissance de vie ; la déesse vivante Ku...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable