Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La fête-spectacle

 | 
Gérard Toffin

5. Les vivants et les morts

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les rituels funéraires tiennent une place centrale dans la religion néwar. Pour les castes de moyen statut, c’est le seul rite du cycle de la vie qui nécessite la présence d’un prêtre hindou brahmane ou bouddhiste Vajrâcârya. Le reste du temps, les parents, hommes et femmes, et les chefs de lignée assurent eux-mêmes la bonne marche des rituels. Le décès d’un parent entraîne une kyrielle d’interdits, des formes sévères d’isolement et de restrictions, des gestes de solidarité, des échanges de prestations, ainsi qu’un nombre particulièrement élevé de rituels à accomplir. Les collations et banquets offerts en cette occasion regroupent bien au-delà de la lignée. Par comparaison, les mariages, au moins ceux de l’ancien temps, étaient célébrés rapidement, sans grande cérémonie, avec un nombre restreint de convives. La mort mobilise par ailleurs des confréries funéraires, institutions omniprésentes dans la vie socioreligieuse et élément fondamental de l’identité de tout Néwar, aux réunions ...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540